Interview de Lou Fabien & Cie

lfcie

Il y a 2 ans on vous a présenté Lou Fabien & Cie un groupe original aux sonorités à la fois traditionnelles et modernes faisant le bonheur de toutes les générations… à l’époque on vous parlait de la sortie de l’album “ Le souffle continu”…   depuis ça a pas mal bougé pour la compagnie… Il y a eu quelques jolies scènes, comme les 25 ans du festival Musicalarue en 2015,  ou la première partie des Hurlements d’Léo au Café Music de Mont de Marsan , puis le groupe a également été sélectionné par l’action culturelle de la SACEM et un nouvel album « Ké Ba » à vu le jour en 2016!
Dans ce nouvel opus aux influences diverses (cercle, hip hop, scottish, rondo..) Lou Fabien & Cie conjugue musique urbaine et musique traditionnelle. Accordéon, trompette, percussions et compagnie sonnent le tocsin afin de réveiller un élan de solidarité et d’ouverture sur le monde.

Lors d’une rencontre avec le groupe cet été, j’ai eu l’occasion de poser quelques questions à Fabien ( Chant / Trompette ), Antonin ( Soubassophone ), Claude ( Percussions ), et Pierre (Batterie), afin qu’ils vous parlent d’eux et de leur projet… Nicolas (Accordéon) était malheureusement absent… L’enregistrement n’étant pas de très bonne qualité je vous ai retranscrit tout ça par écrit! Alors bonne lecture!

  • Salut la Compagnie! Avant de parler de ce nouvel album pouvez vous nous parler un peu des débuts de Lou Fabien & Cie… qu’est ce qui vous a réuni? Comment avez vous décidé de travailler ensemble?

Fabien: Le début de Lou Fabien démarre sur un premier Opus personnel, l’envie d’écrire suite à la découverte de différentes expériences et horizons musicaux. Ma grand mère aussi y ai pour quelques chose, je reprends le flambeau quelque part accompagné de la compagnie… j’ai fait appel aux copains : Accordéon, Souba, Percussions/ Batterie…afin de partager le projet avec le public. A présent c’est une équipe de 5 bons amis sur scène! Concernant Nico, l’accordéoniste je le connaissais par le biais d’un ami et la connexion s’est faite assez naturellement…

Pierre: On avait travaillé ensemble avec Fabien dans une école de musique puis j’étais à la recherche de projet de compo, j’ai été touché par sa démarche et par le fait de créer quelque chose sur le local dans les Landes!

Antonin: Il a pris ce qu’il avait sous la main en fait!! (rire) … Avec Fabien on se connait depuis la maternelle… Sinon j’ai trouvé sa démarche cohérente entre le message qui se dégageait du projet et la manière de lui donner vie, c’était super logique cette démarche de former ce bloc, le cercle de 5 amis qui avait un faire valoir énorme…

Claude: J’ai connu Fabien car on avait déjà joué pendant quelques années sur d’autres projets (salsa ilegal, one spirit,)

  • Comment qualifieriez-vous votre musique?

Fabien : Vivante, populaire. Musique à danser, musique engagée, musique tous publics, musique à écouter, à méditer. Festive et consciente à la fois. Musique originale avant tout accentuée par les influences de chacun.

Claude: Le choix de chaque musicien et le mélange de des influences de chacun fait que ça fonctionne et donne qq chose de moderne, il y a beaucoup d’ouvertures, une musique vivante avec un côté « jazz » dans le sens musique improvisée, avec le hip hop mélangé à la musique trad qui réunit les générations. Le rougail marche bien !

Pierre: oui c’est la  rencontre de plusieurs personnalités attachées à un projet, une alchimie s’est créée !

Antonin: Voilà, la rencontre de 5 personnes ouvertes d’esprits et qui sont prêt à se remettre en question à utiliser les influences de l’autre, et ça se ressent musicalement, c’est ce qui fait qu’on s’amuse.

  • Et bien justement, quelles sont vos influences musicales?

Claude: Je vais parler pour Nico qui n’est pas là, qui lui vient du trad et qui a été « embauché » pour ça, c’est sa touche … c’est Nico qui apporte le côté « trad » qui est la pâte du groupe. Pour ma part c’est musique du monde, caraïbes, Afrique, musique latines et le hip hop aussi, on est plusieurs à en écouter… Il y a plein de gens qui ne connaissent pas bien le hip hop parce qu’ils écoutent de mauvais trucs alors que c’est la poésie de maintenant et que ça peut être vraiment bien écrit, on peut s’en servir autrement, c’est un bon moyen pour faire passer un message… Avec Lou Fabien & Cie c’est génial de voir des anciens danser sur du hip hop et des jeunes sur des rondeaux et des cercles!

Pierre: moi je suis un amoureux de la musique en général avec un gros coup de cœur pour la musique afro américaine (blues, funk… )

Antonin: Pour moi pas mal de jazz, de rap (ce sont les textes surtout qui me touchent) , sinon dans mon jeu ça va être plutôt funk …

Fabien : j’écoute tout avec plaisir, du classique au silence suivant les humeurs et envies. Pour répondre plus en détail, je dirai que venant du sud ouest, il y a une envie de s’amuser tout en gardant nos idées et sans aller au commercial. Celle qui me touche c’est la musique du monde, celle ou l’expression fait partie du milieu de vie, une musique qui a du sens d’exister, qui trouve sa place au bon moment pour se faire du bien et faire du bien au gens, du coup je répondrai par musique dite populaire : je citerai toutes les musiques du monde, les musiques partagées, le hip-hop( populaire du moment en terme d’écriture), le jazz ( pour les couleurs), la musique de danse,musique de voyage, biguine, Traditionnel Occitan…pour le plaisir de partager.

  • Il me semble que c’est Fabien qui écrit et compose … et ensuite, comment sont créés les morceaux?

Fabien : Oui, j’amène une base de travail. Ensuite, il y a une recherche sur le groove afin de s’approprier le morceau, j’écris parallèlement les textes et la musique puis les autres apportent leur patte.

Antonin: Les morceaux ne sont pas figés, ils évoluent…

Pierre: En fait tout part de Fabien et le jeu collectif inspire une direction… Pour le cercle par exemple c’est une idée proposée par Nico mais à l’initiative de Fabien qui avait envie d’intégrer ça, c’est un morceau traditionnel qui est dansé et en fait c’est un chouette moment du concert car c’est participatif, les gens sont acteurs et prennent une place importante et créent une énergie, il y a échange qui se fait …

  • Votre album Ké ba vient de sortir pouvez vous en parler un peu ? Déjà “Ké ba” ça veut dire quoi? Quel est le message de l’album?

a1232885088_16

Fabien : “Ké ba” est arrivé grâce à une subvention de la SACEM.  L’enregistrement s’est passé à Roquefort avec des invités… La pochette de l’album est une création de notre amie Margot Hincker… Le message est  globalement positif, mais avec un « oui mais » qui implique le monde actuel, les choses qui se perdent (c’est dommage) … Notre musique est faite aussi pour rassembler les gens autour de thèmes actuels … « Ké ba  »  veut tout simplement dire ça va, c’est une affirmation positive,  gardons notre bonne humeur et partageons un moment ensemble et de se dire que ça va c’est important ! Quand on dit ça va, parfois c’est un réflexe qui résume la situation, comme une formule de politesse mais ça fait du bien de se le dire, de se nourrir… voilà ça illustre pas mal cet album de 10 titres, un message positif avec un « oui mais … ».

  • Je trouve que par rapport à l’album “ le souffle continue” ce nouvel opus est plus proche de ce que j’ai pu voir sur scène, mais selon vous, en quoi est-il différent du précédent?

Fabien: Pour moi il n’est pas si différent, c’est une continuité, d’ailleurs 2 anciens titres sont réapparus sur « ké ba » … Sans les premiers albums il n’y aurait pas celui là, ça m’a permis de passer de juste la création à l’action, avec le chant…

Antonin: C’est le 1er fait réellement avec l’équipe actuelle, les autres albums étaient plus personnels à Fabien et là y a un partage, c’est une continuité ça retranscrit ce qui se passe sur scène, mais c’est vraiment le début du projet qui va avec la scène, ce qu’il n’y avait pas avant…car la compagnie n’existait pas encore.

Claude: Dans le premier c’était plus l’ambiance cirque, théâtre de rue, au début on avait plus imaginé un spectacle de rue, mais ça aurait été compliqué niveau logistique…  

  • Quels sont vos projets à venir?

Fabien: Beaucoup de choses sont à faire, rencontrer du monde pour avancer et propager notre musique ce qui implique un travail parallèle pour plus de visibilité. Je pense notamment à un clip ainsi que proposer l’album un peu partout (Plateformes actuelles …) Musicalement, des compos sont en chantiers. Pour ma part, je souhaiterai inclure du texte en patois. Travailler les nouveaux morceaux, faire plus de scène…

  • Un dernier ptit mot pour les lecteurs de Dailyzic?

Fabien :  » Un zèbre sans rayures, c’est comme un homme sans culture » en gros j’invite les gens à s’approcher de la culture…

Antonin: Je connais pas Dailyzic… (Sandra: bouh honte à toi!! Bon tu n’as pas Internet, je t’en veux pas trop…)

Pierre: Prenez plaisir … Venez nous voir en concert, et faites nous venir chez vous!!!

Cette interview ayant été réalisée dans l’été, il y a eu un peu de changement depuis dans la compagnie… Et oui, après cette longue et belle épopée dans l’équipe, Lou Pierre (Batteur ) est appelé vers de nouvelles aventures et quitte la compagnie… On lui souhaite bonne route! Du coup les Lou cherchent un nouveau batteur donc si vous êtes intéressés vous pouvez écrire à cieloufabien[at]gmail.com pareil si vous souhaitez les faire jouer chez vous c’est la même adresse!!!!

Voici quelques images de l’enregistrement de cet album à l’AIAA de Roquefort (40) :

et sinon Lou Fabien & Cie ça s’écoute là :

Facebook     UM1oL

bandcamp-logoSoundCloud-Logo-Header