Le succès d’Hilight Tribe à Bruxelles

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas allés en festival trance en Europe depuis un petit moment, Hilight Tribe c’est un groupe français de Natural Trance, ou Organic Trance comme ils le disent eux-mêmes. Ils sont 6 et évoluent sur scène avec un setup 100 % instrumental. L’équipe de PROUG a assisté à leur concert à La Madeleine à Bruxelles, juste après les avoir rencontrés en loges. Retour sur un show exceptionnel dont eux seuls ont le secret.

15045697_1361617760517215_730243751_n

Les Hilight Tribe sont venus présenter leur nouvel album Temple Of Light qu’ils définissent comme un voyage autour du monde. Fruit de la récolte de leurs expériences tout autour du globe, on retrouve sur l’album comme sur scène différentes sonorités de l’Asie jusqu’à l’Europe.

La rencontre

Capture d’écran 2016-11-11 à 12.08.41

On a rencontré Ludo et Greg avant qu’ils ne montent sur scène. Ils étaient hyper souriants, super détendus, on avait vraiment l’impression d’être 4 potes qui discutaient plutôt qu’autre chose, et ça, ça fait plaisir. Moi ce qui m’a le plus marquée c’est tout simplement l’enthousiasme de ces mecs-là, que ce soit pendant l’interview ou sur scène, franchement personne ne pourra dire le contraire, ils adorent ce qu’ils font et ça se voit.

La Madeleine : une salle incontournable à Bruxelles

15032365_1361617730517218_1168450931_n

La Madeleine, c’est une salle de renommée en plein centre de Bruxelles. Pour le coup c’est vrai que c’est un lieu chargé d’émotions. C’est assez chaleureux mais tu sens que c’est carré, ici c’est une salle de concert, et tu vois direct que le public est là pour venir voir son groupe favori, peu importe que la soirée se finisse à 23h ou 4h du matin. Pour le concert d’Hilight Tribe, près de 900 personnes se sont réunies, venues de Flandre, de France mais aussi d’un peu partout. Aux poignets de nos voisins de dancefloor, les traditionnels bracelets du Boom, Lost Theory, Ozora et Modem Festival.

Le concert

15045682_1361617653850559_1240188902_n

Pour parler clairement du concert, personnellement j’ai trouvé ça très bon, mais on devine un peu qu’il doit y avoir une version du show pour les salles de concert, et une version pour les festivals. Le live correspond bien à ce qu’ils avaient annoncé, un voyage autour du monde avec différentes influences. Techniquement c’est propre, le côté instrumental donne une énergie très puissante au live. Le gros plus d’Hilight Tribe, pour ceux qui ne les auraient jamais vu sur scène, c’est vraiment la complicité qu’ils ont entre eux. C’est assez hallucinant, mais on a vraiment l’impression, et je pense que ce n’est pas qu’une impression, que les mecs s’amusent vraiment, prennent leur pied à faire leur musique tous ensemble. La conséquence directe : le public en face s’amuse tout autant que les artistes. Ils ont une sorte d’aisance dans la communication avec leur public qui fait plaisir à voir. A la fin de certains morceaux, les musiciens se prennent dans les bras, se font des checks, rigolent ensemble, on est vraiment très loin du cliché de certains Djs actuels qui regardent leur Serato tourner ou qui se permettent même de fumer des clopes. Là les mecs, ils sont là pour jouer, et c’est exactement ce qu’ils font.

Le final explosif : le célèbre remix de Free Tibet par Vini Vici

Prochaines dates de la tournée

2efee59267e5d3a0d6

PS: On avait déjà rencontré le groupe en 2012, l’ITW est retranscrite ici