Report – Fusion Festival : F comme Funktion One

Pour mon premier report de festival pour Dailyzic, hors de question de faire dans la dentelle. Certains d’entre vous en ont déjà entendu parler, pour d’autres ce festival est plein de mystère. Retour sur deux jours au cœur du Fusion Festival, à Larz, en Allemagne. 22 scènes officielles, presque autant en off, 70 000 festivaliers et des kilos et des kilos de Funktion One.

Tout a commencé il y a quelques mois lorsqu’une copine a failli tomber de sa chaise lorsqu’elle a ouvert un mail avec comme expéditeur « Fusion Festival ». En s’étant inscrite au tirage au sort, elle avait gagné le droit d’acheter sa place pour le festival tant convoité par les allemands, mais aussi par tous les amoureux de la techno et de la fête en général.

Une billetterie par tirage au sort

Et oui, tout le monde ne peut pas acheter sa place pour le Fusion aussi facilement que pour les autres festivals. La billetterie fonctionne sous forme de tirage au sort, en solo ou en groupe. Volonté d’une diversité aléatoire ou envie d’une sélection plus alternative, on peut dire que c’est un système qui fonctionne car il a rassemblé cette année 70 000 festivaliers. Heureusement pour les malchanceux, le dimanche est ouvert à tous, sous réserve de places disponibles.

C’est donc directement de Berlin que j’ai pris un covoiturage avec une allemande, la quarantaine, habituée à venir au Fusion les dimanches, ainsi que deux amis. Comptez environs 130 km pour vous y rendre. Après lui avoir offert un tournesol sur lequel j’avais flashé dans la boutique de la fleuriste devant laquelle nous avions rendez-vous, nous étions partis pour ce qui allait être 48h de fête intense, qui resteront dans nos mémoires.

IMG_7308

Le site

Lorsqu’on arrive au Fusion, on est tout de suite impressionnés par l’étendue du festival, c’est bien simple, on n’en voit pas le bout, et nous n’aurons pas eu le temps d’en faire le tour en deux jours, certains n’auront pas réussi non plus en cinq. Difficile de faire une description succincte tellement il y a d’éléments différents. Des petites collines, des escaliers, des structures métalliques, de l’herbe, tout cela ressemble à une énorme fête foraine, une sorte de kermesse de mecs ultra motivés et prêts à danser toute la nuit, toute la matinée, toute l’après-midi, tout le temps en fait.

L’ambiance

Au Fusion, on a vraiment l’impression de retrouver le public et l’ambiance berlinoise, c’est-à-dire, un public techno, ici pour danser sur de la bonne musique, chacun dans sa bulle. On est en effet loin de l’atmosphère qu’on retrouve en festival trance. Il est assez difficile de rigoler avec les gens, même si bien sûr tout est possible dans ce genre d’endroit. Cependant, tous les éléments nécessaires pour passer un bon moment sont présents : bonne musique, super déco, gros sound system et mapping psychédélique à souhait.

Les scènes

Impossible de parler de toutes les scènes d’une part parce que je n’ai pas eu le temps de tout faire évidemment, d’autre part parce que ce serait très très long. J’ai donc fait une petite sélection de ce que j’ai pu voir pendant ces 48h de marathon de fête.

« La scène principale » : le point de ralliement

Il s’agit en fait d’une scène extérieure, proche du cabaret sur laquelle de nombreuses têtes d’affiche comme Sébastien Léger ont enivré des milliers de danseurs. Cette photo ci-dessus, c’est d’ailleurs lui qui l’a prise, pendant son set qu’il a visiblement pris du plaisir à faire d’après sa légende.

Danke! Fusion Festival Music was awesome! Thanks to the thousands of you dancing while the German Football team was actually playing against Italy at the same time ;) ,Sébastien Léger

Le décor est simple à poser : Funktion One partout, dragons qui crachent du feu et multitude de totems maison confectionnés par les festivaliers pour bien tasser le sol et se repérer dans la foule. Prenez tout cela et rajoutez des paillettes, de la fumée et surtout, de temps à autre, des feux d’artifices directement tirés au dessus du dancefloor. Il était très difficile de partir de cette scène tant il y avait de choses à voir et à entendre au kilomètre carré.

« La scène Calcotta » : ambiance indienne, musique du monde, encens et marijuana

Une seconde scène qui m’a particulièrement marquée et que nous avons aveuglement renommée « Calcotta » était une petite scène dédiée aux musiques du monde, la plupart du temps instrumentales. Des tissus, des odeurs, des dreads et une musique de qualité quelque soient les nuances abordées dans le domaine de la musique ethnique.

«Techno Vélo» : un bike, des enceintes, un dancefloor sur le camping

Tout simplement mythique. Pour les allemands, celui que nous avons justement surnommé le Techno Vélo, n’est à priori pas inconnu du public. On est sur le camping, il est dans les 8 heures du matin, il y a un mec sur un vélo qui prépare quelque chose. Sur son bike, deux enceintes, plusieurs platines CD. Quelques personnes autour en train de fumer une cigarette dans l’herbe. Premier kick, première track, en quelques minutes, un dancefloor s’est formé autour de lui et le mec a envoyé du lourd pendant des heures : grosse techno liquide rythmée et parfaite pour attaquer une nouvelle journée au Fusion. C’est aussi ça le Fusion, des actions spontanées qui t’offrent un set techno d’une qualité remarquable.

IMG_7362

J’ai même pu croiser K The I ??? aka Kiki Ceac, qui a joué plusieurs fois au Fusion sur différentes scènes pour des lives hip-hop expérimentaux. Rencontré à Saint-Etienne il y a presque 10 années déjà, quel plaisir de siroter des Whisky Sour en écoutant le set incroyable de ce fameux Techno Vélo.


Il serait possible d’écrire un livre entier sur cette seule expérience du Fusion 2016. Pour finir rapidement je citerai également la scène « Igloo », où on se croît dans un club de station de ski, tech-house et shooters en 360°. On a aussi traversé un énorme oeuf et fait semblant de manger autour d’une table où il n’y avait que de l’herbe dans les assiettes.

Vous l’aurez compris, pour le comprendre il faut le vivre ! Malheureusement, pas d’édition cette année, car l’équipe du Fusion prépare son 20ème anniversaire pour l’année prochaine. Il aura lieu du 27 juin au 1er juillet 2018.