TIKEN JAH FAKOLY – Dernier Appel juin04

Mots-Clés

Articles Relatifs

Partager

TIKEN JAH FAKOLY – Dernier Appel

 

Tiken-Banniere

Au lendemain de la sortie de son nouvel album « Dernier Appel« ,  j’ai voulu écrire un article sur Tiken Jah Fakoly, un artiste comme je les aime, qui ose dire tout haut ce que d’autres disent tout bas, qui n’hésite pas à marcher à contre-courant, qui redonne espoir à tout un continent, qui se veut le dénonciateur du système « Françafrique » et ardent défenseur de l’abolition des frontières !

Long et difficile a été le chemin menant Doumbia Moussa Fakoly né le 23 juin 1968 à Odienné, en Côte d’Ivoire, issu d’une famille de guerriers mandingues, à l’artiste reggae international le plus en vogue du continent Africain.

Au départ, destiné à la danse, Tiken s’est très vite retrouvé dans la sphère reggae en créant son premier groupe « Djelys » en 1987. En 1998 il atteint l’Europe en se produisant sur scène à Paris.

Par la suite, il se fera un nom sur les scènes du « festival des musiques épicées » d’Angoulême en 2003 puis en revenant en 2005. Exilé au Mali en 2003 suite à des menaces de mort, il gagne une « Victoire de la Musique » la même année dans la catégorie album Reggae/Ragga/World pour l’album Françafrique.

Depuis 2010, alors qu’il était banni du territoire Sénégalais pour avoir demandé au président Wade de « quitter le pouvoir s’il aimait le Sénégal« , il a de nouveau été autorisé a s’y produire et y séjourner.
Cette même année sortira son album « African revolution » faisant suite aux événements politiques en Côte-d’Ivoire et en Tunisie.

En France, certains ont pu le voir sur scène lors des festivals « Solidays« , ainsi qu’aux « Francofolies » de La Rochelle.

Pas de grandes nouveautés dans ce nouvel album, son message et les problématiques étant les mêmes depuis le début de son engagement. Son message, il le martèle sans relâche afin qu’il s’ancre dans la conscience de ses frères Africains, appelant au réveil du continent, à la prise en main de son destin. Seul face à une organisation mondiale bien rodée, menée de main de maître par les pays du nord, visant a maintenir l’Afrique dans les conflits, la pauvreté, la dictature, afin de mieux la dépouiller de ses nombreuses richesses.

Dans son nouvel album, outre les mélodies ayant fait le succès de la musique de Tiken (Instruments traditionnels : Kora, ngoni, etc…), on retrouve des titres avec des artistes tels que Nneka, Alpha Blondy et Patrice.

Sur la pochette de l’album, on peut voir Tiken Jah Fakoly entouré par la foule, portant un mégaphone certainement pour illustrer au mieux ce « Dernier Appel » qu’il fait au peuple Africain, ce « Africa Unite » cher à Bob Marley et qu’il aimerait voir aboutir.

Prenons conscience nous aussi en écoutant cet artiste de la réalité qui se cache derrière les mots et faisons-en un acte de résistance politique contre ce qui ne devrait plus exister en 2014.

Aussi j’aimerai élargir cet appel à toute l’Humanité, particulièrement à nous, Français qui participons sans forcément le savoir à cette politique étrangère qui contribue à la misère du peuple Africain en vous proposant un super documentaire qui permettra a tous de prendre conscience de ce qui se passe dans cette « Françafrique » (et que vous trouverez en meilleur qualité en farfouillant sur le web) et en mettant le lien d’une association qui se bat pour dénoncer cette injustice.

Documentaire : Françafrique : 50 ans sous le sceau du secret

Association : Survie