REPORT: LE RETOUR DES SHERIFF, BORDEAUX, 4 JUIN 2016

P1100885
Le retour mythique sur scène des Sheriff à Bordeaux s’est déroulé le 4 juin 2016 à la Rock School Barbey. L’occasion pour Dailyzic et votre kepon de serviteur d’aller voir si la légende du Punk Français, avait toujours cette énergie dans les tripes qui ont laissé tant de souvenirs dans vos petits yeux larmoyants.

Le lieu, la Rock School Barbey, avait un coté symbolique, scène ou s’étaient produits les Shériff près de 30 ans auparavant.

Ce petit report est pour toi, le concert est déjà loin derrière nous, voilà de quoi te rafraîchir la mémoire. Mais pour démarrer, petit cadeau avec une interview! Eh oui, nous avons eu le privilège de pouvoir rencontrer Olivier, chanteur du groupe, avant son passage sur scène. Accompagné de Rich, mon photographe kepon officiel, nous n’oublierons pas cette rencontre surprenante et pleine d’émotion!

Merci à toi Olivier de nous accueillir avant votre entrée en scène,tout d’abord une question d’une de vos fans sur Périgueux:
Peux tu nous rappeler comment le groupe s’est créé?
Ce fut assez facile de créer les Sheriff, on avait déjà un groupe depuis 1981 qui s’appelait les Vonn, on avait fait un 45 avec Manu le batteur et le guitariste, on a juste changé un peu de line up et de nom, on avait déjà la base.

Vous êtes revenus sur scène en 2012 pour réaliser l’adieu au public que vous n’aviez pu faire en 1999, qu’avez vous ressenti dès votre arrivée devant ces milliers de fans?
C’était vraiment super, le public chantait tous les morceaux, c’était assez émouvant et magique.

Aviez vous imaginé que le public serait autant présent lors de cet adieu?
Certains oui car ils sont restés dans le Rock’n'Roll mais moi non, je pensais pas car j’avais complètement débranché.

Parmi le public qui vient à votre rencontre, nous retrouvons plusieurs générations et notamment des jeunes qui ne vous ont jamais vus sur scène, comment vous expliquez l’engouement de cette nouvelle génération?
Beaucoup je pense nous ont découvert fin des années 90, et peut être que d’autres sont leurs enfants et ont été élevés au biberon Punk (rires).

Qu’est ce qui a changé chez les Sheriff après cette période de repos?

L’âge (rires), la motivation et la raison pour laquelle on fait ça, avant c’était notre vie, on voulait le faire depuis qu’on était tout gamin, on en vivait, alors qu’aujourd’hui on fait vraiment ça à coté pour s’éclater, c’est pour cette raison que l’on fait très peu de concerts.

Qu’est ce qui vous a motivés en 2012 pour faire ce concert?
C’est des gens qui nous ont tanés à Montpellier, notamment de l’association la TAF pendant des années, l’un d’entre nous était dans cette asso, et finalement ils ont réussi à nous repêcher (rires).

Est ce que tu penses que les textes que vous reprenez aujourd’hui sont toujours d’actualité?
Oui je pense, on parlait de la vie quotidienne d’un jeune, on ne collait pas à l’actualité, donc ils ne se sont pas démodés.

Quelle est ta vision de la société actuelle?
Dans l’ensemble je trouve que ça s’est amélioré car dans les années 80 c’était l’enfer pour les jeunes, c’était violent, pourri, on avait rien, on se faisait chier. Ça s’est vraiment amélioré et en même temps ça craint aussi, il y a beaucoup de choses qui n’incitent pas à l’optimisme, toutes les périodes sont différentes, aujourd’hui, il est plus dur pour les jeunes de trouver du boulot. J’ai quitté l’école à 17 ans et j’ai trouvé du travail de suite, on n’avait pas autant de difficulté. D’un autre coté, certaines choses sont mieux maintenant, il y a plus d’argent dans la musique, beaucoup de salles, le Rock est rentré dans les moeurs, avant personne ne savait ce que c’était.

Avez vous des projets et notamment l’espoir pour les fans d’un nouvel album?
Non pas de nouvel album, ça voudrait dire reprendre la vie d’avant et aujourd’hui on en a pas envie, juste quelques concerts comme ça pour le plaisir.

Quel regard tu portes sur la scène Punk, Rock actuelle?
Je suis resté très loin de tout ça, je connais les Tagada Jones, les Guérilla poubelle, j’aime bien, en plus ils sont 100 fois meilleur que nous à l’époque! (rires).

Qu’est ce que tu écoutes comme musique?
La même qu’à 18 ans, ACDC, les Ramones, Bob Marley et du Ska.

La Rock school barbey a un coté assez symbolique, quels souvenirs as tu des concerts d’autrefois?
Pas grand chose! (rires),si j’men souviens car il y a des salles comme ça où on y jouait tous les ans, à chaque sortie d’album. Je me souviens de concerts avec les Thugs, Poison idea et leur gigantesque camion, pour nous c’est une salle mythique.

Qu’est ce que l’on peut vous souhaiter pour la suite?
Rester en vie! (rires)

Un ptit mot pour les lecteurs de Daylizic?
Vous habitez une belle région, faites la vivre!

Et pour finir ce report quelques photos souvenir avec la petite vidéo pour conclure.

IMG_5135

P1100880P1100899P1100911P1100960P1100964P1110037P1110040P1110052IMG_5151IMG_5157