VIZA

VIZAww

Mais qu’est­ ce que j’entends là ? Un mélange exquis de Folk, de Rock, de Funk, de Métal… Un mélange original, assez curieux, qui ne peut vous laisser de marbre.

Aux influences très diverses : arméniennes, arabes, grecques ou encore russe, ce groupe américain formé en 2005 est composé de six membres : le chanteur à la voix grave qui rappelle celle des chanteurs country, Knoup Tomopoulos, Orbel Babayan et Shant Bismejian aux guitares électriques – ces dernières vont vous enflammer l’âme –, le bassiste Alex Khatcherian, Chris Daniel à la batterie et le joueur de oud – dont les notes vont vous faire fondre – Andrew Kzirian.

Viza est un groupe que je qualifierais de suffisamment particulier pour qu’on puisse se dire, après avoir entendu une seule de leurs œuvres, « j’aime ! » ou « j’aime pas ! » (mais qu’est­ ce qui ne va pas avec toi dans ce cas là ???). Pour ma part : J’ADORE ! C’est simple, on m’a fait découvrir ce groupe comme ça, très banalement, mais en à peine quelques secondes j’étais conquis par That Girl That Doesn’t Exist , de leur dernier album Aria sorti en 2014. Puis j’ai découvert leur précédent album, Carnivalia, sorti en 2011, et mes journées sont désormais rythmés par ses sonorités « carnavaliesques ».

Bref, c’est un orgasme sonore !

Alors vous qui en avez marre des musiques bateaux et vides, venez ! Venez les écouter, venez sous le chapiteau Viza et succombez à leurs délicieuses symphonies pleines de vie et de mélancolie. Venez et tendez l’oreille, vous ne partirez pas déçus.

Même si je vous conseille grandement d’au moins écouter leur album Carnivalia en entier, voici (après avoir difficilement pu choisir deux chansons parmi toutes celles de qualité que le groupe nous propose) de quoi vous donner envie de découvrir le monde de Viza :

A Magic Ladder, où vous aurez plaisir à écouter de magnifiques airs de oud

My Mona Lisa, un plaisir bien trop court selon moi