Monsieur Grandin – The Electric Horseman & The Dancing Movie

Grandin cover

Sortie du nouvel album The Electric Horseman and the Dancing Movie pour monsieur Grandin

 

-Monsieur Grandin and the Patchwork Band

3 ans après la sortie de “Mister dressmaking and the patchwork mind“, Monsieur Grandin revient avec un nouvel opus signé sur le label bordelais Banzaï Lab !
Cette date à la Dynamo marquera la sortie officielle de ce nouvel album :
The Electric Horseman and the Dancing Movie du Triphop, du hiphop avec une grosse empreinte cinématographique…

« Monsieur Grandin and the Patchwork Band, c’est un équilibre de microcosmes varié, enchevêtrés pour créer un univers sonore et visuel à déguster sans modération… Cocktail savoureux qui glisse des oreilles jusqu’aux tripes. Pour remuer nos émotions, pour triturer ce qu’il y a au fond de nous entre l’obscur et le secret… » “Dailyzic

En 2013 Mr. Grandin and the patchwork Band à partagé la scène avec, entre autre, Wax Tailor, Socalled, Dj Krush, La fine équipe, Doctor Flake, Smokey Joe and the Kid….

-Hugo Kant

« Véritable chef d’orchestre moderne », Hugo Kant nous entraîne dans son univers Downtempo tripant et groovy. Solos penetrants, mélodies enivrantes, rythmiques à forte densité et samples « atmospherisants » sont les ingredients du trio qui investit la sce?ne pour e?veiller les papilles auditives, et l’imaginaire ! Biographie

Il sort « Searching London » (3 titres – free download) le 13 mai 2011, suivi par l’album « I Don’t Want To Be An Emperor » le 27 juin 2011. “Un 1er album digne de rejoindre l’écurie Ninja Tune, aux côtés de Bonobo, The Herbaliser ou The Cinematic Orchestra”.
Il réalise aussi quelques remixes, dont les ceux d’ « Electric Eyes » de Metaform voté N°3 par les auditeurs, et de « Ping » de Hauschka sélectionné N°2 par Fat Cat Records

« A la manière d’un chef d’orchestre, Hugo Kant nous entraîne dans une ballade onirique, downtempo, jazzy planante du meilleur goût. Ambiances athmosphériques, quelque part au carrefour où se rencontrent DJ Krush, Bonobo ou Onra… » – Radio Nova

Prix : 8€ sur place

 

 

 

Monsieur Grandin commence en 1991 avec un projet solo minimal/techno : «Konoko» qui fera des dates importantes avec notamment Jeff Mils, Derrick May, Richie Hawtin, Chriss Liberator ou encore Carl Cox !

Après cette belle étape, il prendra une autre direction : le hip hop/ abstract avec « Projax » où, toujours en solo, il fera des lives notamment aux côtés d’Amon Tobin, Néotropic, Pest et Sayag Jazz Machine…
Explorant tous les styles musicaux, Monsieur Grandin a su perfectionner ses projets et accroitre ses connaissances musicales…Il entame alors un projet plus ambitieux à cheval entre Trip Hop et Hip Hop : Monsieur Grandin. Un premier album voit le jour, en auto-production : «Mister Dressmaking and the Patchwork Mind » et c’est à cette occasion que le groupe de 4 se forme…
En live, pour rendre vie aux compositions de leur initiateur, Monsieur Grandin est accompagné par 3 musiciens de talents et des images…

La suavité de la voix d’Ornella, la sublime résonance de l’archet d’Anne et les lourds « riffs » d’Eddy, ajoutant le son puissant du guitariste rock, fonctionnent tel un « patchwork band», avec qui Monsieur Grandin réorchestre ses compositions afin de servir au mieux la mise en scène.

Depuis 2 ans, ils présentent désormais un show live complet qui mêle habilement musique électronique, musique vivante et projections vidéos avec lequel ils ont déjà partager l’affiche avec Wax Tailor, So Called, Kid Koala, Dj Krush, Smokey Joe and The Kid mais aussi La Fine Equipe!

 

 

 

“The Electric Horseman & The Dancing Movie” s’annonce comme une sortie chevaleresque, un album qui sera surement l’un des projets trip-hop les plus originaux de l’année !

Monsieur Grandin aime cavaler hors des sentiers battus. Il nous invite donc à la rêverie autour de mélodies sombres et de sonorités mécaniques envoutantes sur ce deuxième opus.
Les sonorités industrielles et électriques nous rappellent le Bristol des 90’s mais baladent également nos oreilles à travers le monde en évoquant différents décors.

Atterrissage dans une lointaine galaxie avec “It Came from Outer Space”, un détour dans la savane africaine avec “Kieng Tiriga“ ou encore une balade dans le saloon d’un western avec “Raccogliera la pistola“. Ce sera sans doute “Price of Sanity“ que vous retiendrez le plus sur cet album magique, il suffit d’entendre cette voix douce et feutrée pour ne jamais l’oublier.

Si l’on ressent l’influence des Massive Attack, Portishead, Amon tobin ou encore Bjork, il est clair que Monsieur Grandin a su créer un son sans concession et envoûtant qui nous transporte dans un univers bien défini : personnel, inimitable et cinématographique !

Sur les 15 titres originaux que comporte son deuxième opus, on retrouve des featurings astucieux, au-delà des touches instrumentales du Patchwork Band, il s’est entouré d’une véritable cavalerie d’artistes ! Musiciens, chanteurs et MCS : Art Melody et sa voix si particulière, le flutiste Hugo Kant, Ghostown, N’diaye Pape Amath, KatCross ou encore R. Otchakowski. Des horizons musicaux multiples qui contribuent à la richesse de cet opus et apportent à chacune de ces chansons une originalité singulière.