Nikooya – Waiting4sprinG

Pour ce nouveau mix du mercredi, un gros set techno minimale à tendance mélodique par Nikooya !

Waiting4sprinG commence à dater un peu mais il n’a pas pris une ride… c’est progressif, ça passe par plusieurs styles tout en gardant une teinte poétique pour fil rouge…
Un mix qui tient énormément à cœur à Nikooya et ça se ressent à l’écoute…

N’étant pas aussi connu que JFB, l’auteur du mix mis en lumière sur DailyZic la semaine dernière, une petite présentation de l’artiste s’impose !

 

nikooya

 

Nikooya est baigné très tôt dans la musique, avec des parents plutôt babacool dont l’univers oscille entre Santana, The DoorsGong ou encore Jethro Tull…  la World Music, notamment africaine, est également pas mal écoutée chez lui, c’est peut-être d’ailleurs ce qui lui donna son goût prononcé pour les rythmiques et qui l’amena à commencer très jeune les percussions.

Passé l’influence de ses darons, ce fut ensuite sa pratique du BMX et du Skate qui lui firent faire de nouvelles découvertes musicales, de NOFX à Pennywise… la grande époque Skatecore lors de laquelle il tenta à plusieurs reprises de fonder un groupe…

Et ce groupe, il finit par le trouver… en mettant les pieds dans le monde des free-party !
Il prit une grosse tarte en découvrant l’esprit de liberté véhiculé par le moment, la « facilité » de pouvoir se produire en public…
Il fonda alors avec quelques potes « Les Rabouins Sound System » (soundsytem deux-sèvrien très actif jusqu’en 2012) et devient DJ.
Depuis peu Nikooya fait également parti d’Euphonik Bazar (il en est même un des fondateurs) : on vous reparlera très prochainement sur DailyZic !!

Il s’est calmé Nikooya depuis ses débuts… en effet au départ il jouait principalement Hardteck/Hardteckcore !
Depuis 5 ans il a opté pour le mix numérique, après plus de 10 ans sur vinyles : ça a changé radicalement sa façon de mixer…
Après quelques essais il sortit il y a un peu + de 2 maintenant son Waiting4sprinG, langoureux mélodieux et léché… comme quoi c’est pas toujours mieux avant !